TI SOAZ

3 semaines de découverte de la Namibie en novembre 2016

 

 

 

 3 semaines en Namibie

 

le 12 novembre 2016 nous commençons par un long voyage de 24h  via Londres et Johannesburg pour arriver enfin à Windhoek ,capitale de la Namibie 

 

position Namibie

 

cartenamibie 3 (1)

le premier jour,le 13 novembre, nous sommes dans une réserve privée ,à Gocheganas pour nous reposer et nous adapter aux rudes conditions climatiques de l'Afrique du sud en ce début du mois de novembre

P1030676P1030699

nous partons à la découverte des premiers animaux sauvages en "liberté bienveillante" dans cette grande réserve

les girafes sont aimables et allongent leur élégante démarche à proximité de la piste ,profitant d'une première pluie qui a reverdit de jeunes pousses des arbustes bien tendres

P1030711P1030716

P1030713

nous approchons un groupe de rhinocéros blancs bien paisible

P1030682P1030683

 le rhino noir est plus agrésif et qu'il conviendra de garder ses distances !!!

P1030790P1030852

des troupeaux de gnous sont à la recherche d'une herbe rare et sèche

P1030848P1030791

les autruches se promènent en grandes "demoiselles emplumées" ,les mâles sont tout noir avec les plumes de la queue blanches , les femelles sont grises 

il n'y a qu'aux Folies bergères que leurs plumes sont de toutes les couleurs !!!

P1040414P1040681

l'Orix - en voyant cette grande antilope on comprend mieux le sens des masques africains

P1040391P1040390

les Spingboks - petite antilope dynamique et sauteuse très commune en Afrique du sud

cette première journée nous a permis de nous familiariser avec une partie des espèces que nous rencontrerons tout au long de notre périple

le 14 nous sommes à la capitale -Windhoek et nous visitons le musée national de Namibie afin de mieux comprendre l'histoire de cette jeune démocratie qui a accédé à l'indépendance en 1990

un peu d'Histoire

 après la colonisation Allemande de 1870 à 1915 un mandat fut confié à l'Afrique du sud afin d'administrer ce territoire

la lutte pour l'indépendance débutat dans les années 1950 avec l'organisation de la future SWAPO

le 27 octobre 1966 l'ONU mettait fin au mandat de la SDN en faveur de l'Afrique du sud

le SWAPO fut reconnu comme représentant officiel du peuple Namibien en 1978

après des années de lutte et de répression la paix fut confirmée lors de l'adoption de la première constitutionde ce nouvel état le 9 février 1990

les élections portèrent à la présidence Sam Nujoma ,chef historique de la SWAPO

Démographie

la Namibie compte plusieurs peuples :

des noirs ( 87.5% )

des blancs ( 6% )

les métis (6.5%),composés des Coloureds et des Basters? non pas issus du mélange des peuples Namibiens mais bien d'un mouvement migratoire en provenance d'Afrique du sud

parmi les blancs ,on compte essentiellement des sud-Africains et des Européens ,notamment d'origine Allemande

selon les derniers recensements en 2013, la population total s'élève à 2 198 406 habitants dont

49.8% d'Ovambo,9% de Kavango,7% de Damara, 7% d'Herero,5% de Nama ,46.5% de Métis ,6% de blancs

les Himbas font partie des Hereros

les Topnaars,apparentés aux Bushmen,habitent le désert cotier et font partie des premiers peuples de Namibie

P1030717P1030718

les seuls animaux "sauvages" que nous verrons à Windhoek sont de petite taille

P1030719P1040244

première étape

le 15 novembre nous faisons connaissance avec Nicolas , notre guide - chauffeur  , qui va nous faire découvrir la Namibie sous toutes ses richesses naturelles

nous quittons Windhoek pour une première étape de 360 km en direction du nord vers notre lodge de Ongava par la B4 (route goudronnée )

 la dénommination des routes et des pistes en Namibie dépend de la nature de la voie

B routes goudronnées

C pistes en terre de bonne qualité

D pistes secondaires de "qualité variable"

nous emprunterons aussi des pistes non repérées qui peuvent s'appeler "hors piste ", seulement connues et repérées par Nicolas !!

image du circuit en Namibie

 

P1030721P1030722

au cours d'une halte sur la route Nicolas nous fait découvrir une vieille locomotive ,vestige de la colonisation Allemande 

le réseau ferré de Namibie est preque uniquement utilisé pour l'acheminement des minerais ,il parait  même que l'on va plus vite à pied ----

P1030783

l'étape de Gocheganas sera très agréable car nous sommes à proximité d'un point d'eau ou les animaux viennent boire en toute liberté

P1030786P1030781

nous sommes à proximité de la grand réserve nationale de Etosha et dès le soir nous attendons le coucher du soleil pour découvrir les éléphants qui viennent se désaltérer et se baigner au point d'eau

P1030742P1030744

P1030743P1030765

 faire le silence à proximité des animaux sauvage,seule condition pour nous faire accepter

P1030760 

il n'y a pas de partage du point d'eau pendant la présence de cette troupe massive

une girafe va patienter un grand moment avant de venir se désaltérer lorsque le calme sera revenu

P1030752P1030756

P1030753P1030754

 lorsqu'elle bois ,la girafe en équilibre instable est particulièrement vulnérable

de retour tardif au lodge ,après le coucher du soleil ,nous aurons le plaisir d'admirer un gros rhinos noir venant se désaltérer "à la fraiche" de la nuit

2 ème étape ,Etosha

le lendemain nous devons partir au lever du soleil pour pénétrer enfin dans la grande réserve d'Etosha

cette réserve est un cas unique en Namibie et en Afrique Australe : la nature désolée du "pan"(cuvette en Anglais),ses paysages ouverts et bien sur ses points d'eau en font l'un des meilleurs endroits du continent ou observer les animaux 

nous allons traverser ce parc d'ouest en est sur plus de 200 km de pistes à la recherche des points d'eau ou nous pourrons admirer de nombreux animaux en liberté

nous ferons étape à Emanya d'ou nous pourrons revenir sur des points d'eau au lever du jour ,moment propice pour la rencontre avec les grands animaux en liberté

2-a- de Ongava à Emanya

 

P1030897

devant cette vaste étendue de sable et de sel ,l'effet mirage nous déplace au bord de la mer

P1030854P1030861

P1030899P1030942

 les animaux d'Etosha

l'élan du cap

P1030725

les ruminants

,nombre des ongulés(mammifères à sabots) d'Afrique vivent en troupeau afin de se protéger des redoutables prédateurs du continent,les antilopes revendiquent une bonne douzaine d'espèces en Namibie

P1030831

le Bubale roux ou Koudou sa curieuse tête allongée permet à cet animal à l'encolure très courte de brouter à ras le sol tout en surveillant les alentours

P1030832P1030833

boire est indispensable mais l'approche du point d'eau est un moment dangereux et nécessite la vigilance de l'ensemble du groupe

P1040366P1040681

le Gemsbok ou Orix ,cette élégante antilope du désert qui arbore des cornes droites d'1 m de long et un museau noir et blanc bien caractéristique peut survivre durant des mois sans absorber d'autre eau que celle des plantes qu'elle consomme, elle supporte également des températures auxquelles d'autres espèces succombent

P1030792P1030806

P1030964P1030974

les impalas : dotés d'une prodigieuse capacité de reproduction,les impalas se multiplient si rapidement que les prédateurs ont peu de chance de réduire leur population à néant 

dans le parc d'Etosha on peut observer le très rare impala à face noire

P1030790P1030789

P1030851P1030852

les gnous  se déplacent en grands troupeaux , ceux de Namibie sont plutot sédentaires et ne se déplacent qu'aux changements de saisons

les mammifères à sabots :

ce ne sont pas des ruminants (sauf la girafe)et ils occupent des habitats bien plus diversifiés que les bovidés.Présents en Afrique depuis des millions d'années,ils comptent parmis les mammifères les plus florissants du continent

le Rhinocéros noir ,il possède une corne plus cotée que l'or et fait donc l'objet d'un braconnage intense

le Zèbre des montagnes ,il est très présent dans le centre de la Namibie et se distingue de ses cousins des  savannes ( zèbre Harthman ) par leur ventre dénué de rayures et leurs museaux couleur brun-roux 

P1030876P1030738

P1030804P1030822

l'éléphant d'Afrique ,il dispute au lion le titre de "roi des animaux"et l'orsqu'un mâle gigantesque se poste à proximité d'un point d'eau ,personne ne vient lui chercher querelle,les éléphants sont organisés en une société matriarcale

P1030875P1030868

P1030869P1030865

l'Hipopotame ,sorte de gros pouf gris flottant aux courtes pattes,il passe son temps dans l'eau ou à proximité

en Namibie ,il se raréfie dans la zone nord de la rivière Kunéné ,en bordure de l'Angola ,il se fait très rare

la girafe ,du haut de ses 5 m elle domine la mélée et se nourrit des branches supérieures des arbres .

les problèmes commencent lorsqu'elle doit se désaltérer .cet animal qui semble déambuler paisiblement dans la savane est capable de distancer tous les prédateurs

P1030986P1030987

P1030988P1030915

les lions ,

nous avons  la chance de découvrir un groupe assoupi à proximité d'un point d'eau,c'est le moment de la digestion pour 1 gros mâle ,2 femelles et leurs petits ,à l'ombre d'accacias --- les autres animaux s'avancent avec prudence ,tous les sens en éveil ; à cette heure de l'après midi le danger est présent ,mais il dort

P1030835P1030841

P1030839P1030864

dès que le soleil se couche il faut quitter la réserve pour laisser la place aux grands prédateurs ,nous reviendrons aux différents points d'eau dès le lever du soleil

P1030918P1030993

P1030985

dès le lever du jour nous sommes sur place et nous ne serons pas déçus de nos efforts

P1030923P1030929

P1030932P1030933

un lion solitaire se désaltère et semble contempler son image dans le miroir du point d'eau , pas un bruit ,nous savourons ce moment -- nous le "dévorons" des yeux ,il nous regarde tranquilement avant de regagner un coin à l'ombre pour commencer sa digestion et sa grande sieste après une nuit de grande chasse

P1030860P1030921

une hyenne tachetée trottine à proximité ,sans doute pour participer aux restes d'un festin nocturne 

la nuit à sans doute été  trop dure pour quelques proies en défaut de vigilance 

il faudra un petit moment pour que le point d'eau retrouve sa tranquilité et soit à nouveau utilisé sans "crainte"

la nature est sans pitié pour les faibles !!!!

dans l'après midi nous retrouvons un groupe de lions faisant la sieste , même en repassant 3 fois dans l'après midi ils ne bougerons que pour changer d'ombre selon la course du soleil 

P1030947P1030951

 

P1030953P1030980

les animaux semblent bien connaitre les heures à risque et celles qui sont "paisibles",ils reprennent le chemin du point d'eau avec tous leurs sens en éveil

3 ème étape ,de Emaya lodge à Kunéné river

longue étape de plus de 400 km à travers le pays Owambo,région la plus peuplée du pays ,d'abord une bonne route jusqu'à la frontière avec l'Angola puis une piste pittoresque le long de la rivière Kunéné ,nous arrivons en pays Himba

nous quittons les zones habitées pour la découverte de la Namibie désertique ,désormais plus de route 

P1040002P1040004

 

la vallée de la Kunéné river est très belle et verdoyante ,nous découvrons les baobabs géants

P1040008P1040009

il fait très chaud mais ,malgré l'appel de l'eau ,il faut garder ses distances avec le rivage car la rivière  est infectée de crocodiles

P1040013P1040014

P1040018P1040025

le soir nous remontons la rivière en barge jusqu'aux rapides afin de "rencontrer" en sécurité les crocodiles qui lézardent sur la rive 

P1040029P1040022

P1040033P1040035

P1040045P1040048

nous redescendons la rivière au coucher du soleil,demain nous projetons de refaire la descente de la rivière en canoé

P1040059P1040063

P1040064P1040065P1040066P1040069

 

P1040071P1040070P1040074P1040078

après cette navigation matinale et paisible nous reprenons la piste le long de la rivière Kunéné pour notre 

4 ème étape ,le long de la rivière Kunéné

entre Kunene river et Omarunga camp

P1040095P1040091

P1040101P1040104P1040103P1040106

la proximité de la rivière Kunéné apporte des conditions climatiques beaucoup plus humides ,ce qui tranche avec le reste de la Namibie qui est un vaste désert très sec --- pas de saison des pluies  depuis 3 ans !!!

avant le coucher du soleil nous partons pour découvrir les magnifiques chutes d'Epupa

P1040109P1040113P1040114P1040123

les embruns des chutes nous rafraichissent

les baobabs ,seuls témoins imperturbables depuis des millénaires de la fureur de ces eaux qui s'élancent à leurs pieds

P1040130P1040129P1040131P1040137

nous prenons de la hauteur pour mieux mesurer la largeur imposante des nombreux bras de ces chutes qui barrent toute la vallée qui fait la frontière avec l'Angola 

P1040142P1040145

P1040146P1040150

le spectacle est grandiose ,seuls le coucher du soleil et la venue de la nuit donneront le signal du retour au lodge

P1040182P1040255

 village Himba

le lendemain ,avec un peu d'apréhension et de pudeur nous allons visiter un village Himba traditionel

P1040193P1040198

P1040194P1040195P1040197P1040199

P1040203P1040204P1040206P1040208

 une jeune femme nous explique comment  les Himbas se protègent la peau avec un mélange de terre ocre et de vaseline

P1040215P1040234P1040237P1040266

les parures des femmes sont très conventionnelles pour indiquer la condition de la femme mariée ou non 

Françoise porte une coiffure de jeune fille!!!

nous sommes confrontés brutalement à une civilisation d'un autre âge qui lutte désespérément pour conserver ses traditions

la présence d'un guide Himba facilitera un échange difficile et nous aidera à découvrir les conditions de vie et de survie de ces populations en voie de disparition sous la pression du monde "moderne" qui sape jour après jour leurs traditions ancestrales

nous quittons ce village et la région de la rivière Kunéné pour nous enfoncer vers les zones désertiques du sud ouest de la Namibie

5 ème étape ,

de Omarunga à Khowarib ,plus de 400 km de piste de montagne pour atteindre les gorges de la rivière Hoanib ou nous avons le plaisir de découvrir une piscine naturelle qui tranche étonnamment dans l'ariditée du plateau de pierres sèches que nous venons de traverser pendant des heures

P1040271P1040274

P1040275P1040270

P1040279P1040282

nous avons le plaisir de partager nos ébats nautiques avec un groupe de jeunes Français qui terminent joyeusement un stage de 6 mois en Afrique du sud dans le cadre de leur formation d'ingénieur en informatique

P1040283P1040284P1040285

l'étape du soir au Khowarib lodge est un curieux contraste entre les falaises rouges et la rivière Hoanib

 la salle de bain en plein air et la terrasse dans les arbres sont un délice

P1040299P1040446

P1040287P1040290P1040291P1040295

P1040288P1040292P1040289P1040447

Recherche des éléphants du désert

pendant une journée entière dans la vallée de la rivière Hoanib asséchée nous allons pister les gros éléphants du désert

P1040302P1040315

P1040314P1040317

nous sommes en "hors piste dans cette grande vallée de sable ,les Springboks , les autruches,les babouins et de jeunes girafes jouent à cache-cache avec nous mais nous désespérons un peu de rencontrer les éléphants

P1040320P1050127P1040357P1040353P1040356

 

P1040303P1040304P1040312P1040436

 

P1040327P1040331P1040333P1040340

quelques zones humides permettent le maintient de la vie dans ce désert minéral ou il fait très chaud

P1040341la présence de crottes et de traces fraiches nous mettent enfin sur la bonne piste

P1040342

P1040345P1040347

 

P1040348P1040349P1040398P1040443

enfin ,les grands accacias ,leur ombre et leurs fruits généreux vont nous garantir la proximité des grands pachydermes

P1040360P1040365

un gros mâle solitaire en rut somnole debout sous un accacias

P1040373P1040372P1040412

une femelle et ses petits  qui s'amusent à faire peur à un Orix

P1040377P1040405

la femelle en colère va nous faire comprendre fermement qu'elle ne souhaite pas que l'on s'approche trop de ses rejetons

P1040420

nous avons choisis un bel accacias ombragé pour nous reposer et casser la croute à distance respectable de ces grosses bêtes

P1040392P1040393P1040395

P1040394P1040396

la sieste s'impose ,à peine troublée par l'approche d'un gros mâle solitaire qui va passer à petite distance lorsqu'il sentira notre présence 

6 ème étape

de Khowarib à Twyfelfontein

étape de 180 km de piste à travers un plateau rocailleux

P1040448

P1040453

P1040490

P1040452

P1040500P1040501

P1040503

découverte des gravures rupestres de Twyfelfontein

P1040504P1040507P1040508P1040505

l'une des plus grande "galerie d'art"parietal du continent Africain

on voit aujourd'hui de nombreuses représentation d'animaux,d'empreintes animales et de motifs géométriques mais,étonnamment ,peu de personnages humains

la présence d'une otarie atteste par ailleurs de l'existence ,à l'époque, de liens avec le littoral ,distant de plus de 100 km

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous rejoignons le lodge de Twyfelfontein,

P1040518P1040511P1040512

découverte des granits "éclatés " de soleil , vieux de 300 millions d'années

P1040520P1040524P1040530P1040531

à la poursuite du soleil couchant

P1040540P1040537P1040535P1040541

P1040557P1040575

P1040569P1040576

P1040587

Visite du soir à la vallée des  orgues de basalte

P1040647

P1040660

 

P1040648

P1040661

7 ème étape 

de Twyfelfontein à Swakopmund

nous partons en "hors piste" sur un plateau montagneux du Damaraland  à l'ouest du massif du Brandberg (2 573 m)

nous allons rejoindre la cote des squelettes le long de l'Atlantique , passant ainsi dans la journée de +45° à + 15 °

P1040598   il fait chaud pour les animaux et les hommesP1040596

P1040625P1040624P1040633P1040609P1040607

 

P1040594P1040672

P1040673

comment ces plantes peuvent elles survivre dans ce désert de pierres étoufant et sans eau ???

elles sont le symbole de la Namibie 

P1040463

le hors piste a du bon car il nous permet de rencontrer un groupe de 4 jeunes lions des montagnes tout surpris de notre présence sur cette piste "sauvage"

P1040466

P1040465P1040467

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous pistons pendant 1 heure les rhinos noirs dans un dédale de rochers sans réussir à les découvrir,les outardes de Rubel et les Zèbres Hartmann seront plus abordables

P1030911P1030912

P1040470P1040471P1040473

 

nous quittons le haut plateau pour descendre dans le lit asséché de la rivière Ugab

P1040684P1040685

P1040686

P1040691

 dans cet univers minéral la terre est mise à nu sous l'action du vent et du soleil depuis des milions d'années

P1040708

P1040703P1040704P1040706 

nous quittons ce défilé désertique pour plonger vers l'océan Atlantique et perdre presque 30° C en l'espace de quelques kilomètres

P1040724P1040723

P1040717P1040721

nous rejoignons la cote des squelettes et ses brouillards denses qui sont à l'origine des nombreux naufrages (origine du nom "squelette"

le courant froid provenant de l'Antartique  remonte le long de la cote sud-ouest de l'Afrique , il explique l'importance des brouillards ,au contact de l'air chaud du désert de Namib, et la richesse du plancton qui nourrit les poissons en nombre et donc les otaries à fourrure qui abondent sur cette cote

les otaries à fourrure du cap Cross

la colonie de plus de 50 000 individus est impressionnante, agressive ,bruyante et odorante

P1040712

P1040710

les femelles viennent de mettre bas

P1040719

les petits sont à peine sortis du placenta qu'ils têtent déja leur mère ,mais sont rapidement laissés dans des sortes de crèches pendant que les mères vont chercher de la nourriture.

A leur retour chacun identifie sa progéniture grace à l'odeur et au cri

 

 

 

le tumulte et l'agressivitée des grands mâles qui défendent leur harem est à son comble dans cette colonie surpeuplée 

l'otarie à fourrure absorbe chaque jour une quantité de nourriture équivalente à environ 8 % de son poids total 

les colonies qui vivent dur la côte ouest de l'Afrique australe consomment chaque année plus de 1 million de tonnes de poissons et d'autres produits de la mer ,soit quelque 300 000 tonnes de plus que le produit de l'industrie de la pêche en Namibie et en Afrique du sud

nous quittons sans regret cette ambiance "concentrationnaire" et rejoignons Swakopmund ,citée balnéaire très Allemande qui dénotte sur cette terre Aficaine , on se croirait sur la cote de la mer baltique

P1040728P1040726

P1040727P1040729

après les dures journées de 4x4 dans le désert nous savourons la fraicheur de cette étape en bord de l'océan

Navigation à Walvis bay

nous embarquons à bord d'un catamaran pour une navigation de 4h dans la grande baie de Walvis bay

P1040740

la compagnie "amicale "des pélicans est un peu encombrante

P1040780P1040732P1040733P1040774

P1040764

P1040769

P1040758

la dégustation d'huitres et le "champagne" local seront les bienvenus pour clore cette paisible navigation bien fraiche

 

 

 

 

 

 

 

4x4 sportif dans les dûnes

l'après midi nous découvrons les magnifiques marais salants et les grandes dûnes le long de la mer dans un 4x4 un peu "sportif"

P1040787P1040786

P1040789P1040791

le désert du Namib vient mourir dans la mer en grandes dunes sculptées par le vent ,la dûne du Pila en puissance 10

P1040817P1040818

P1040821P1040823

 

P1040838P1040847

P1040853

P1040832

nous quittons ces rivages avec nostalgie et demain nous avons loué un petit avion pour survoler le désert du Namib et rejoindre Hoodia ,notre prochaine étape dans le désert

7 ème étape - en avion sur le Namib

P1040890

P1040893P1040891

notre pilote est Allemand! et nous n'avons pas vérifié s'il était sain de corp et d'esprit !!!!

P1040888

 

survol des marais salants

P1040907P1040910

P1040935P1040949

 nous mettons le cap au sud le long de la cote jusqu'à "conception bay ou l'épave de l'Edward Bolen est ensablée à plus de 200 m du rivage .Nous mettons le cap au sud est vers Sesriem au dessus des dunes infinies du désert du Namib

P1040960P1040967

P1040973P1040978

après un vol d'une heure quarante nous atterrissons sur une piste en terre à coté de Sesriem ou Nicolas nous attend avec notre 4x4

P1040988P1040989P1040993

nous quittons à regret ce moyen de transport rapide pour reprendre nos rudes pistes en voyant s'envoler notre petit avion dans un nuage de poussière

P1040994P1040995P1040998

le soir nous sommes à Hoodia camp ,un lodge perdu dans le désert  à coté du lit d'une rivière sècheP1050006

le coucher du soleil enflamme l'horizon et nous profitons d'une belle nuit sans lune pour admirer les nombreuses constellations visibles dans ce ciel du sud

Balade au coeur des dunes de Sossusvlei

nous partons avant le lever du soleil pour bénéficier des belles couleurs du petit matin

cette vaste étendue de paysages d'une grande beauté donne l'impression d'un certain isolement 

les dunes semblent appartenir à un autre monde ,elles font partie de la mer de sable de 32 000 km2qui recouvre une bonne partie de la région

pouvant atteindre jusqu'à 325m de haut ,elles appartiennent à l'un des écosystèmes les plus anciens et les plus secs de la planète.

Pourtant, ce paysage évolue constamment - le vent modifie sans cesse la forme des dunes tandis que les couleurs changent avec la lumière

P1050007P1050011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

il est indispensable de gravir une crête pour se rendre compte de l'importance de ces constructions qui filent entre les doigts de pieds

P1050018P1050022

P1050023


P1050019P1050020

nous dévalons le flan abrupte de la grande dûne pour rejoindre la cuvette -Deadlei et ses arbres morts depuis plus de 1000 ans

P1050027P1050028

P1050029P1050030

P1050045

P1050055

 

P1050058

P1050047

P1050065

le canyon de Sesriem

ce canyon de 4 km et de 30 m de profondeur a été creusé par la rivière Tsauchab dans un conglomérat de sables et de cailloux vieux de 15 millions d'années

cette rivière s'est "noyée" dans les dûnes

P1050068P1050067

P1050070P1050072

retour au lodge pour le coucher du soleil

P1050086

8 ème étape - cap à l'est vers le désert de Kalahari

de Hoodia camp à Intu Africa Suricate camp

nous reprenons la piste pour une étape de près de 350 km à travers le plateau central de Namibie

9-b- de Hoodia camp à Hintu Africa -Suricate (2)

P1050085

l'étape est rocailleuse ,heureusement rafraichie par le passage de la Fish riverP1050089

P1050090

 le désert de Kalahari et ses dûnes de sable rouge  procurent un saisissant contraste 

l'étape du lodge est toujours un moment de repos et de rafraichissement après la poussière et les difficultés de 6h de pistes

P1050091P1050092P1050093

nous repartons en fin d'après midi pour un safari de découverte des animaux de la réserve du Kalahari qui sera notre "au-revoir" aux animaux d'Afrique

P1050100

au revoir les Koudous ,les Orix ,les Zèbres

P1050170P1050175P1050104

P1050147P1050148

P1050145P1050154

 au revoir les Girafes

nous avons été heureux de vous croiser ,nombreuses et gracieuses tout au long

de notre périple

 

 

P1050159P1050160

P1050161P1050163

les Gnous à queue noire viennent nous saluer d'un peu près !!!

P1050131P1050132P1050133

les petits Suricates ,curieux mais prudents ,nous observent en gardant leurs distances

P1050127

le couple d'Autruche en balade

P1050124

P1050129

petits autruchons et futurs autruchons sous coquilleP1050119

papa autruche couve encore

P1050121

les Autruches et leurs petits autruchons ,justes éclos,nous adressent un message plein d'espoir : l'avenir de la faune en Afrique peut être riche,seulement  si les Hommes la laisse libre !!!

P1040031P1050107

P1050186

les vautours et autres charognards sont en attente afin de poursuivre leur travail de "nettoyage"sur les carcasses

P1040731P1050111

P1050188P1050185

le Républicain et son habitat collectif nous montre (plus que les politiciens de "chez nous" ) que la solidarité est indispensable pour survivre dans un monde "sauvage"

P1050195P1050200

P1050201P1050202

nous ne pouvions  quitter l'Afrique sans saluer  cette vieille lionne dans sa réserve  ,qui représente le roi des animaux

rencontre avec les Buchmen

malgré le coté "touristique" de la recontre nous voulions saluer les premiers habitants de la Namibie ,les SAN ( South African Négroid) ou Buchmen

P1050238P1050240

P1050252P1050253

Nous saluons notre dernier coucher de soleil sur cette terre rouge d'Afrique

P1050179P1050209

P1050219P1050221P1050225P1050212

Jocelyne et Pierre      Nicolas (guide/chauffeur)           Françoise et Jean-Pierre             nos traces dans le sable

P1050228

                                                              au revoir la Namibie

 

 

 

Posté par TISOAZ à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 février 2017

1 mois à la voile en Antartique , février 2017

 à partir d'Ushuaia,1 mois de navigation en Antartique à bord du voilier Podorange

le 5 février 2017 je monte à bord de Podorange pour une navigation vers les glaces du grand sud

 

P1050266

comment passer du rêve à la réalité ?

 

P1050267

 

peu à peu léquipage s'installe à bord ,les présentations s'enchainent

P1060114

le bateau: Podorange - solide voilier en acier de 21 m ,taillé pour la course Anglaise autour du monde et préparé pour les rudes navigations du grand sud et les glaces de l'Antartique

P1050264

 certains bateaux restent à terre ,d'autres largues les amarres !!!

l'équipage de base du bateau :

 

P1050292Brice monégier le propriétaire et capitaine

 

P1050297Corine - son amie et fidèle second

 

P1050275Thomas - marin et cuisto de son état,musicien à ses heures

l'équipage /composé de 9 clients "actifs" à bord

PierrePierre Bernay - jeune retraité /peintre 

Luc

 

 

 

Luc Bernay - fils de Pierre et peintre aussi

 

 

 

 

 

 

 

Olivier MaestracciGuiliana Maestracci

 

 

 

 Olivier et Guiliana Mastracci

 

 

 

OlivierOlivier Boblet et Karinekarine

P1060100

Daniel Nussbaumer - ex pasteur Suisse et Ornithologue de passion

P1060098 Charles-Eric Velghe-Lende ;Belge et médecin anesthésiste

DSC01460

Jean-Pierre Tournade ;doyen du groupe ,récidiviste du Horn et rédacteur du blog

les présentations faites , les pleins et l'avitaillement complétés ,nous quittons la protection d'Ushaia pour remonter le canal de Beagle vers l'est, le lundi 6 février à 14h par un temps pluvieux et couvert

P1050263P1060116

 

nous mettrons 4 jours pour traverser le Drake pour atteindre la péninsule Antartique

traversée Drake fev 2017

le vent de Nord Est 15/20 nd sera favorable mais la mer un peu grosse aura déja raison de quelques estomacs pas encore amarinés

les quarts s'enchainent cependant par 2 , 2 heures toutes les 6 heures  pour veiller les premiers icebergs et le growleurs éventuels

la température baisse peu à peu au fil des heures de navigation

le vendredi 10 à 12h nous découvrons les premiers icebergs et les glaciers du détroit de Gerlache

P1050306P1050300

P1050305P1050299

 

à 20h le soir du 10 nous trouvons un amarrage sur l'épave d'un vieux chasseur de baleines échoué dans la baie de l'Enterprise , le Guvernoren

P1050327P1050378

P1050389P1050330

 

le calme de ce cirque de glace et de l'amarrage sont l'occasion d'un magnifique apéro et un plantureux diner qui fêtent l'arrivée dans l'Antartique après une traversée du Drake éprouvante pour beaucoup

P1050379P1050380

P1050382P1050383

 

le lendemain matin,réveil hivernal avec 5 cm de neige fraîche sur le pont

séance de déneigement avant l'exploration de la baie de l'entreprise et ses vestiges laissés par les anciens baleiniers

P1050352P1050359

P1050351P1050373

 

nous partons à la découverte des otaries à fourrure qui grognent à notre approche et nous subissons les attaques en piqué des Skuas qui défendent leurs progénitures

P1050372P1050520

P1050370P1050921

 

 nous partons en cabotage le long de la péninsule Antartique à la recherche de mouillages différents tous les 2 jours

Antartique février 2017

 

dimanche 12 février ;nous suivons le canal de Gerlache vers la baie de Cuberville

à la recherche des baleines

P1050398P1050443

P1050470P1050471

 

pendant plus d'une heure ,2 baleines à bosse vont jouer autour du bateau en semblant "heureuses" de nos chants et cris d'encouragement

elles passent et repassent sous le bateau et sortent leurs têtes pleines de concrétions,nous les quittons à regret dans cet univers de glace ou elles se gavent de Krill

les phoques crabiers se prélassent sur leurs glaçons en dérive

P1050432P1050494

P1050765P1050899

 

ils ouvrent à peine un oeil car ils savent sans doute que les derniers jours de l'été sont nécessaires pour compléter leur couche de lard avant la venue prochaine de l'hiver

colonie de Manchots ;nous descendons à terre sur l'ile Rougé afin de découvrir les manchots Papou et Adélie qui se concentrent en immenses rockeries

 

P1050506P1050740

 

 

P1050502P1050505

les jeunes de l'année ont encore leur duvet 

bientot les adultes vont repartir en mer ,laissant les jeunes à la garde d'un adulte dans l'attente prochaine de leur propre départ en mer pour trouver leur nourriture et leur autonomie avant l'hiver

lundi 13 février ;baie Paradisio

nous rencontrons beaucoup de brash ( plein de petits morceaux de glace flottantes ) et de somptueux glaciers

nous mouillons à couple avec un fifti Australien dans une anse de glace protégée par une moraine 

P1050574P1050633

P1050636P1050578

 

il faut faire le "ménage" pour déblayer la glace qui encombre le mouillage

ce soir ,apéro et barbecu commun entre voisins

le mardi 14 , visite de la base Argentine Brown

P1050548P1050599

P1050601P1050602

 

une jeune Française réalise une thèse sur la variation de la salinité de l'eau ( H2O ; en mesurant la proportion de O18 et O16 ) ce qui permet de mesurer l'influence de l'eau douce provenant de la fonte des glaciers , ce qui a une incidence sur le Krill et donc sur l'équilibre alimentaire de la faune de l'Antartique

Kayak de mer 

P1050638P1050644

P1050641P1050649

 

nous savourons le calme de cette baie glacière en surveillant du coin de l'oeil ces magnifique séracs en équilibre ,ils s'écroulent par moment dans la mer avec un bruit de canon ;à ce moment il est impératif de prendre la vague dans l'axe du kayak!!!

 

P1050652

 

les crewships

P1050411P1050600

 

nous les surveillons  afin de ne pas croiser leurs débarquements "tapageurs" qui viennent "poluer" un moment le calme et la sérénité de ces espaces "vierges"

mercredi 15 février , nous appareillons pour 35 miles vers le sud : chenal Ferguson ,chenal de Gerlache , passage Butler ,puis nous passons devant port Charcot et son premier hivernage avec le Français

nous mouillons au sud de l'ile ,dans la baie de la Salpétrière

P1050567P1050568

P1050569P1050570

 

la navigation dans ces cheneaux encombrés de brash nécessite une attention toute particulière car ces glaces fottantes peuvent représenter plusieurs tonnes

jeudi 16 , escalade du signal Charcot et visite des manchots

P1050928P1050508

P1050519P1050757

 

l'après-midi nous traversons un cimetière d'icebergs échoués et nous nous glissons entre les petits ilots ,à coté de l'ile Bleneau

DSC01773P1050346

P1050501P1050630

 

les variations de couleurs de la glace sont étonnantes

P1050721P1050713

P1050712DSC02126

 

le vendredi 17 ,grand beau temps et chaud soleil 

nous partons entre les ilots pour une grande marche ,Pierre et Luc préfèrent la peinture 

P1050627P1050715

P1050716P1050718

 

l'Antartique , une montagne et des glaciers sur la mer

le soleil et la lumière donnent toute la splendeur et l'immensité de ce continent de rocs et de glaces

P1050697P1050701

P1050731P1050733

P1050734

 

samedi 18 février ,le temps est couvert et froid , nous gagnons vers le sud dans un brash assez dense 

mouillage vers 12h00 entre les glaces pour une nouvelle visite au manchots Adélie qui sont sur des ilots neigeux

P1050741P1050933

P1050749P1050760

 

nous constatons que de jeunes manchots isolés risquent gros face aux attaques incessantes des Skuas tueurs

le soir nous mouillons à proximité de la base Ukrainienne Vernadsky

 

P1050790P1050791

 

 

P1050768P1060070

 

 

 

cette base a été cédée par les Anglais aux Ukrainiens ,une quinzaine d'hommes hivernent pendant 12 mois et attendent avec impatience la prochaine relève

la spécialité de cette base historique est le suivi de l'évolution de la couche d'ozone 

ce soir ils nous accueillent pour une soirée de chants autour d'une vodka "maison"

le retour au bateau vers minuit sera le bienvenu

P1050771P1050772

P1050770P1050773

 

le lendemain ,visite de la vieille base Anglaise historique ,sauna et bain de glace pour les plus courageux ,kayak entre les ilots et la glace , la journée sera bien remplie

P1050775P1050779

P1050776P1050777

 

le soir , nouvelle rencontre amicale avec l'équipage d'un voilier Australien ,accordéon,guitare,violon et chants seront de la partie !!! l'Antartique ,ce continent de glace et de froid est vraiment un lieu de rencontres " chaudes"

P1050788P1060040

 

P1050706P1050783

P1050660P1050658

 

lundi 20 février _ découverte des icebergs cathédrales

 

P1050823P1050827P1050867

 

 

P1050862

 

P1050857P1050869

 

 

P1050871P1050884P1050885

 

nous restons éblouis par tant de splendeur et nous nous laissons dériver au centre du cirque glaciaire en un picnic improvisé

découverte d'un phoque léopard

 

P1050815P1050816

 

 

P1050811P1050817

 

face à face "étonné" entre ce redoutable prédateur et l'Homme en recherche de contact

montagnes dans la mer

 

P1050404P1050410

 

 

P1050880P1060015

 

la flore au milieu des glaces 

dans cet univers de neige et de rochers des mousses et des lickens arrivent à se développer à l'abris du vent

P1050762P1050763

 

nous atteignons le 66° sud ,le pack de glaces flottantes deviens plus compact ,notre dernier mouillage sud sera l'ile Berthelot

P1060073P1060075

 

le mardi 21 février nous commençons notre remontée vers le nord par le Pénélope strait

visite de l'ile Petermann ou Charcot a hiverné pour la 2 ème fois avec le Pourquoi pas

péninsule antartique0002

 

visite souvenir de cet hivernage difficile en 1909 ,seuls les manchots et les otaries à fourrure nous accueillent

P1050929P1060039

P1050924P1050927

 

le mercredi 22 février nous louvoyons entre les icebergs pour rejoindre le groupe

P1050566P1050955

P1050946P1050974

Wawermans ou nous mouillons entre les ilots rocheux bas à l'abris des entrées de glaces dérivantes

le soleil salue notre remontée vers le nord en nous offrant un magnifique coucher

P1060023P1060017

DSC01959DSC01963

 

le 23 février ,vent de secteur nord 25/30 nd ,nous remontons au près sous 2 ris vers la base Anglaise de Port Lockroy 

P1060026P1060028

 

Port Lockroy

 

P1060050P1060051

 

 

P1060052P1060054

 

 

 

visite de la base historique et découverte des rudes conditions d'hivernage "entre hommes"

P1060057P1060058

P1060060

 

avant de partir nous saluons les restes des baleines ,souvenirs des campagnes de chasses du 19 ème siècle

P1060048P1060049

P1060043P1060047

 

le vendredi 24 février à 14h00 nous quittons Port Lockroy pour rejoindre le groupe Melchior à 45 miles qui sera notre dernier mouillage en Antartique avant la traversée du Drake

P1050977P1060031

P1060061P1050990

 

 à la nuit tombante nous nous amarrons dans le chenal glacière entre les iles Melchior pour notre dernière étape 

samedi 25 février ; préparation du retour ,nous plions les kayaks ,l'annexe ,l'écubier de mouillage est étanché,nous rangeons l'intérieur des cabines

le 26 à 6h00 nous partons ,grand voile à 2 ris et yankee

le vent monte très vite en gamme 50/55 nd  et la mer de secteur nord deviens vite grosse ;le 3 ème puis le 4 ème ris sont pris

sous les averses de neige l'équipage peu à peu se met à l'abris ,seuls le plus vieux et le plus jeune restent de quart

_MG_6555

les conditions de la traversée seront dures car nous devons lutter pour remonter contre le vent et la mer au près

la moitié de l'équipage sera très vite malade ,obligeant les valides à des quarts soutenus ( 2h00 toutes les 6h00 )dans le vent ,le froid pénétrant et les déferlantes

le bateau de 44 tonnes passe bien dans la grosse mer 

afin d'éviter un coup de vent de plus de 60 nd ,le capitaine décide de  passer à l'ouest du cap Horn et au nord des iles Wollastons afin d'éviter une houle croisée sur la remontée du plateau continental

le jeudi 2 mars à 14h00 nous nous amarrons enfin à la marina d'Ushuaia ,après 4 nuits et 5 jours de traversée "musclée"

la nuit à plat et au calme sera la bienvenue pour tout l'équipage

P1060119

un grand merci à notre capitaine ,Brice pour cette navigation et pour le rêve merveilleux devenu réalité

P1060116

Posté par TISOAZ à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2015

TI SOAZ est vendu

Après 7 années et 35000 miles de navigation autour du monde ,nous avons décidé de "tourner" la page pour découvrir de nouveaux horizons !!!

la décision de mettre TI SOAZ en vente était difficile mais nous pensons qu'il est fin près pour de nouvelles aventures avec un nouvel équipage souhaitant prendre le grand large avec un magnifique voilier parfaitement entretenu et préparé une croisière hauturière et des mouillages de rêve dans des lagons du bout du monde

P1210572-A

 le 28 janvier 2015 nous signons sans problème le compromis de vente de TI SOAZ

 

P1020570P1020571

Nous avons le plaisir de faire la connaissance de Maria et Pierre ,nouveaux heureux propriétaires de TI SOAZ

Nous passons ensemble toute l'après midi pour leur faire découvrir les nombreux détails de l'armement de TI SOAZ

Nous transmettons avec plaisir le pavillon du capitaine en leur souhaitant de belles navigations à venir sur ce voilier qui nous a enchanté pendant 10 ans de vie commune

bon vent et belle vie 

amicalement

Françoise et Jean-pierre TOURNADE

Tisoaz

Caractéristiques générales

Longueur HT : 14.00 m- Bau maxi : 4.30m- Tirant d'eau : 2.30m/0.80m( dérive relevable )-Déplacement à vide 12T - lest noyé dans les fonds 4T -2 safrans suspendus inclinés et fletner central associé - Isalation projetée générale intérieure

Aménagement intérieur

1 Cabine double avant- 1 Cabine double arrière tribord - 1 Couchette navigateur arrière babord - 1Toilette avec douche avant - 1 Cabinet toilette central avec cuvette wc et douche - 1 Carré central transformable en double couchette -1 Table à carte central tribord avec panneau des équipements électroniques et protection électrique - 1 Compartiment technique arrière accessible

Aménagement de pont

1 Capote rigide avec hublot frontal ouvrant et hublots latéraux fixes - équipements intérieurs vide poche filets - 1 Bimini mobile sur l'ensemble du cockpit avec panneaux latéraux et frontaux - panneau solaire 150W sur portique rigide arrière - Eolienne Aérogen 6 sur matereau arrière - Fermeture souple amovible sur descente avec hublots ,ouverture centrale par fermeture éclair permettant une protection de la descente par gros temps arrière

Voiles et gréement

Voiles INCIDENCES qui ont été complètement révisées en 2014 - Grand voile lattée HYDRANET avec 3 bandes de ris - Génois HYDRANET avec bande anti UV sur enrouleur PROFUL - Trinquette avec bande anti UV sur enrouleur FACNOR - Spi assymétrique triradial avec chaussette et enrouleur PROFUL - Tangon de génois SPARCRAFT ,position de repos le long du mat - Halebas rigide

Accastillage de pont

Frein de bôme WALDER 403H avec commande reportée sur cockpit et bloqueur- Marches repliables jusqu'au 1er étage de barres de flèche - 4 échelons de repos en tête de mât - 2 winchs double vitesses LEWMAR 58 CST tribord et babord pour génois et trinquette (poulies fixes et bloqueurs de transfert )-1 winch double vitesses 44 ST sur cockpit babord pour enrouleur génois - 2 winchs double vitesse LEWMAR 44 ST tribord et babord de part et d'autre de la descente pour commandes reportées ( ris 1 et 2 ,halebas et haut de tangon ,enrouleur de trinquette ,manoeuvres de dérive , halebas de bôme , écoute de GV ,drisse de GV ) - 4 bloqueurs triples SPINLOCK pour reprise des manoeuvres indiquées çi-dessus - 1 winch 2 vitesses LEWMAR 40 ST arrière mat pour 3ème ris - 1 winch 2vitesses LEWMAR 40 ST sur tribord mat pour drisse de spi - Appareil à gouverner avec colonne WITLOCK et barre à roue gainée cuir 1220 mm (commande de barres par tringrerie inox rigide et verin LECOMBE ET SCHMIDT )- table de cockpit fixe avec rangement de bouteilles central et 2panneaux repliables latéralement

Moteur

Moteur fixe NANNI 5280 HE 62 CV 5 cylindres( 2218H)- inverseur -réducteur avec commande sur colonne de barre Hélice tripale fixe avec coupe orin- 1 batterie de démarrage 105 AH( révision moteur et remplacement inverseur mars 2014)

Electricité

5 Batteries 105 AH ( remplacement juillet 2010 )-Contrôleur batteries MASTERVOLT - testeur de fuites - disjoncteurs bipolaires sur panneau central pour tous départs - disjoncteur AIGER 500 W -alternateur 90 A sur moteur - Alternateur 90 A sur arbre d'hélice - Eolienne AEROGEN 6 - 1 Panneau solaire 150 W -Eclairage intérieur par LEDS - feux de route tricolores LEDS en tête de mât

Electronique

Centrale RAYMARINE ST 60 ( Loch/Speedo,Anémomètre ,sondeur ) répétiteur multiple sur table à carte et fixes sur POD au dessus de la descente - Pilote automatique RAYMARINE ST 7001 plus -pompe hydraulique et verrin linéaire LECOMBE ET SCHMIDT - Commande à distance ramenée dans la descente ,permettant d'agir sur le pilote depuis l'intérieur du carré -GPS fixe RAYMARINE - Radar RAYMARINE SL 70 plus -radome sur portique arrière - récepteur marine METEOCEAN FURUNO - AIS NASA - VHF fixe SIMRAD RD 68 avec antenne tête de mât et antenne de secours sur portique arrière - BLU émetteur récepteur fixe ICOM 710 - lecteur CD radio avec HP dans carré et report sur POD au dessus de la descente extérieure - Récepteur NAVTEX FURUNO- Ordinateur avec unité centrale OCTOFAX S 6150 ,clavier étanche sur table à carte ,écran couleur 15'' - Baromètre électronique mural

Plomberie

1 Réservoir eau douce ,aluminium 200L sous plancher tribord - 1 Réservoir eau douce ,aluminium 200 L sous plancher babord - 1 Réservoir plastique alimentaire 147 L sous couchette avant babord (remplissage possible de ce réservoir par réceptacle eau de pluie amovible ) - 4Trappes de visites HENDERSON pour réservoirs alu - 3 Nables de remplissage à plat pont ,1/par réservoir - 1 Chauffe eau mixte 30L 500 W sur prise de quai et échangeur moteur -1Groupe d'eau sous pression automatique JABSCO 14l/mn pour eau chaude et froide sur lavabos,douches,et évier - 1Pompe à pied pour réseau eau alimentaire sur évier cuisine- 1pompe à pied eau de mer sur évier cuisine - 1 Pompe électrique eau de mer pour lavage puit de chaîne d'ancre - 2 Pompes électriques JABSCO pour relevage des eaux usées des douches avant et arrière - 1 Cuvette wc LAVAC avec pompe manuelle HENDERSON - réservoir eaux noires SEALAND 106 L avec vanne 3 voies et pompe électrique de relevage - 1 Cuisinière gaz inox FORCE 10 ,3bruleurs ,gril et four 40 L - 1 Pompe de cale électrique maxi PUPPY type 3000-44 LPM ,aspiration dans puit de cale par contact à flotteur ,alarme sonore et marche forcée -1 Pompe de secours manuelle HENDERSON , commande par brinquebale dans cockpit ,vanne 3 voies pour vidange pic avant - 1 Pompe de secours électrique maxi PUPPY 47l/mn , mobile avec manche souple de rejet et branchement par pince sur batteries 12V

Equipements divers

Dessalinisateur 30 L/H 100W-8A - Chauffage à air pulsé WEBASTO 5000W - Meuble frigo 180 L,isolation 8 cm avec groupe basse consommation MAGNUM BD 50 (neuf oct 2012)rafraichi par circulation eau douce - Housses sur capots de pont , winchs - coussins de navigation - Cagnards babord et tribord avec nom TI SOAZ

Mouillage

Guindeau électrique vertical LEWMAR 1600 W dans pic de chaîne avant - mouillage principal dans pic avant :1 ancre DELTA 25 kg +60 ml de chaîne 12mm +50ml câblot 20mm- mouillage secondaire dans coffre arrière : 1 Ancre DELTA 25 kg + 10 ml chaîne 12mm + 60ml cablôt 20mm - Mouillage arrière : 1 Ancre FORTRESS alu disposée sur garde corps fixe arrière + Aussière plombée 16mm/long 50ml - Aussières :1 de 100ml /diam 20mm sur enrouleur inox amovible disposé sur matereau arrière - 1 de 120ml /diam 22mm ,3 torons POLYPROPILENE - Annexe AVON en HYPALON ,4,20 M fond gonflable (position suspendue avec palans sous portique fixe arrière) - Moteur HB 5 CV 2 temps TOHATSU (sur chaise fixe arrière et matereau de mise à l'eau)

Sécurité

Survie PLASTIMO TRANSOCEAN 6 personnes dans coffre arrière ( dernière révision juillet 2010 )-bouée fer à cheval - 1 Perche IOR - 4 Gilets automatiquesavec harnais PLASTIMO- 2 Gilets semi auto avec harnais PLASTIMO -2 Brassières enfant - 1 Balise KANNAD 406 PRO ( sept 2010 )- Cisaille à haubans - 3 Extincteurs à poudre 1 kg ABC - Avertisseur de brume à cartouche gaz - 1 Coffret de fusées 1 ère catégorie- montre laiton mural - baromètre laiton mural -

Pièces de rechange

l'ensemble des pièces prévues dans le cadre d'un tour du monde sont à bord 

Bequia_avril_2008_003

P1000211

occasions_67_04

 

 

P4220096

4680140_20140409013813815_1_XLARGE

 

4680140_20140409013824364_1_XLARGE4680140_20140409013827320_1_XLARGE

occasions_67_05

 

Bequia avril 2008 001

TI SOAZ est heureux de redécouvrir de nouveaux horizon avec ses nouveaux propriétaires 

bon vent et belle vie à vous deux

Françoise et Jean-Pierre

 

Posté par TISOAZ à 12:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juillet 2013

9/8 dernière étape du tour du monde : Açores à St Denis d'Oléron

le 28 juin 2013 , nous appareillons de Horta pour la dernière étape de notre tour du monde commencé il y a 7 ans ; près de 1400 miles que nous couvrirons en 11 jours  .... Jean-François ,qui a commencé avec nous ce voyage ,le terminera avec nousavr___juil_2013_nav_Atlantique_702avr___juil_2013_nav_Atlantique_704avr___juil_2013_nav_Atlantique_712avr___juil_2013_nav_Atlantique_725

premier jour d'amarinage ,nous profiterons des quelques beaux jours car la majorité du temps sera gris et humide , nous obligeant à ressortir les pulls ,les pantalons et autres vareuses ... nous devons réapprendre la navigation Bretonne !!

des_A_ores___St_Denis_d_Ol_ron

dès le premier jour ,l'anticyclone des Açores nous inquiete ... jusque là il était bien centré sur l'archipel des Açores , ce qui nous promettait une route directe avec des vents favorables d'ouest !!... peu à peu il décide de remonter au nord ,ce qui est une bonne nouvelle pour l'Europe qui peut enfin espérer le beau temps ...en revanche ,ça ne fait pas notre affaire car sa position détourne les grands vents d'ouest vers le nord et nous oblige donc à remonter aussi pour espérer un angle de vent acceptable !!

nous devrons faire appel à la "brise Nanni" pour nous sortir du piège de l'anticyclone qui n'arrête pas de s'étendre jusqu'en Irlande !!!

P1010334P1010339

heureusement ,la qualité de la cuisine et de la cambuse contribuent largement au moral de l'équipage

avr___juil_2013_nav_Atlantique_707avr___juil_2013_nav_Atlantique_709avr___juil_2013_nav_Atlantique_718avr___juil_2013_nav_Atlantique_717

les derniers jours nous réserveront quelques surprises :

le 9 ème jour nous traversons les rails descendant et remontant d'Ouessant au cap Finistère .... la tension est montée lorsqu'un super tanker a doublé tout le trafic ,perturbant ainsi l'estimation du passage nocturne ....

au petit matin du 10 ème jour ,la marine nationale est venue avec 2 escorteurs nous avertir que nous étions en zone d'insécurité car un sous marin était en plongée d'exercice sous notre bateau ... nous ne sommes pas un chalutier quand même !!!

la dernière nuit avant notre arrivée nous croisons la course les Sables d'Olonne à Horta ... une meute de voiliers sous spi qui déboulent sur nos deux bords ... flippant car les feux de route sont peu visibles

8 juillet ,dernier jour , la fièvre de l'arrivée monte ,nous préparons le grand pavois avec les 50 pavillons des pays traversés ;rupture de la chainette et la drisse de spi monte en tête de mat ... nous envoyons Jean-François "en l'air" pour tout récupérer alors que TI SOAZ file 7 nd au près !!!

 P1010353P1010356

l'impatience de l'arrivée monte au fur et à mesure de l'approche des cotes de l'ile d'Oléron

P1010343P1010349

au large de Chassiron et d'Antioche nous avons la surprise de rencontrer notre "vieille" tante Ninou qui vient à notre rencontre sur le bateau de Henri Daron avec cloche de vache et drapeau au vent ... la fête de l'accueil des proches et amis peut commencer

P1010365P1010366

TI_SOAZ_2TI_SOAZ_5

à 17 h , TI SOAZ entre fièrement dans la passe du port de St Denis d'Oléron ...nous aperçevons Dominique et Benoit sur le ponton d'accueil ( nous les avons quittés à Nouméa , Ramatoa ,leur bateau,est en Australie )la joie et l'émotion nous envahissent .Amarrage en fanfare avec la corne de brume ,embrassades chaleureuses avec tous ceux qui sont présents

P1210567P1210589P1210566P1210582

P1210569P1210571

un grand merci à chacun et à ceux qui nous ont témoigné leur amitié et n'ont pu venir 

P1210572_A

" Merci à  mon capitaine ,nous avons bien mené notre barque ensemble"

" Bravo à mon équipière , son courage et sa tenacité ont été plus forts que les moments de lassitude passagés "

" Merci à TI SOAZ ,notre maison de la mer qui a bien fait face avec nous aux rudes moments de cette longue remontée de l'Atlantique sud à l'Atlantique nord

 

 

27 juin 2013

9 /7 - escale aux Açores ,à Horta

le 20 juin , après 27 jours de mer ,nous sommes enfin au calme dans cette mythique marina de Horta ,lieu de rencontre obligé de tous les navigateurs qui reviennent d'un périple aux Antilles et des Américains en route vers l'Europe . Nous sommes bien les seuls à venir directement de l'Atlantique sud

nous avons passé 8 jours de rêve dans cette ile délicieuse de Faial , entre repos et découverte de ce petit coin de verdure ;nous avions besoin de reprendre nos marques de terrien après cette dure remontée de l'Atlantique - avr___juil_2013_nav_Atlantique_558avr___juil_2013_nav_Atlantique_693avr___juil_2013_nav_Atlantique_690

nous mettrons 2 jours à retrouver une démarche "non chaloupée" ,à remettre le bateau en ordre de marche , à désaler le pont et les superstructures de TI SOAZ

une particularité de Horta ,ce sont les innombrables dessins du passage des navigateurs qui couvrent tous les murs de la marina ,nous respectons cette coutume en laissant une trace du passage de TI SOAZ après ces 7 années de tour du monde

avr___juil_2013_nav_Atlantique_559avr___juil_2013_nav_Atlantique_560avr___juil_2013_nav_Atlantique_612avr___juil_2013_nav_Atlantique_695

déjeuner chez Peter ,café -restaurant ,lieu de rencontre obligatoire de tous les voileux de passage ;le sympatique fils de Peter nous offrira nos bieres pour respecter la tradition , parce que nous venons de très loin ....

avr___juil_2013_nav_Atlantique_607avr___juil_2013_nav_Atlantique_608

retour au bateau ou nous avons le plaisir de rencontrer Christian et Marie-Françoise Gilabert ,Niçois en vacance aux Açores ,Christian étant administrateur de l'association SOS Grand Bleu qui défend les baleines en Méditerranée,ils sont "comblés" aux Açores , royaume des cétacés

avr___juil_2013_nav_Atlantique_614avr___juil_2013_nav_Atlantique_692

après l'exubérance des villes de l'Amérique du sud ,nous admirons la qualité de l'urbanisme et la propreté tranquille de la ville de Horta

avr___juil_2013_nav_Atlantique_600avr___juil_2013_nav_Atlantique_578avr___juil_2013_nav_Atlantique_602avr___juil_2013_nav_Atlantique_585avr___juil_2013_nav_Atlantique_593avr___juil_2013_nav_Atlantique_595avr___juil_2013_nav_Atlantique_576avr___juil_2013_nav_Atlantique_571

 nous hésitons à fouler les trottoirs en petits pavés noirs et blancs ,véritables oeuvres d'art

avr___juil_2013_nav_Atlantique_565avr___juil_2013_nav_Atlantique_573avr___juil_2013_nav_Atlantique_597avr___juil_2013_nav_Atlantique_606

Faial ,l'ile aux 10 volcans ,nécessite une visite de l'intérieur ;une petite route sinueuse nous mêne jusqu'à la Caldeira .Nous sommes "pris" par cette ambiance de calme et de sérénité dans ce paysage immense de verdure .La route est bordée de splendides hortensias bleus ,de fougères arborescentes ,d'arbres mélangés entre tuyas et tamaris géants

avr___juil_2013_nav_Atlantique_615avr___juil_2013_nav_Atlantique_618avr___juil_2013_nav_Atlantique_623avr___juil_2013_nav_Atlantique_617

après l'immense solitude de l'océan ,nous avions "soif" de ces paysages et de cette nature paisible

avr___juil_2013_nav_Atlantique_636avr___juil_2013_nav_Atlantique_633

le plus jeune des 10 volcans est situé sur la pointe ouest de l'ile ,agrandissant la surface de l'ile et noyant l'ancien phare sous un déluge de cendre .... paysage lunaire

avr___juil_2013_nav_Atlantique_656avr___juil_2013_nav_Atlantique_647avr___juil_2013_nav_Atlantique_646avr___juil_2013_nav_Atlantique_650

retour à Horta par la Baia do Varadouro ou nous découvrons une piscine d'eau de mer aménagée dans des coulées de lave ;le plaisir du bain et la qualité de l'aménagement public sont un régal  ;nous nous rattrapons car les occasions de baignade ont été rares pendant cette navigation....

avr___juil_2013_nav_Atlantique_664avr___juil_2013_nav_Atlantique_670avr___juil_2013_nav_Atlantique_678avr___juil_2013_nav_Atlantique_659

le 27 juin , l'avitaillement étant complété ,nous accueillons Jean-François qui rejoint notre équipage pour la dernière étape entre les Açores et la France ; son avion aura 2h de retard par suite de la grève générale au Portugual

nous saluons le mont Pico en souhaitant revenir un jour dans cet archipel des Açores si paisible et variéavr___juil_2013_nav_Atlantique_683

à suivre ....

 

 


20 juin 2013

9/6 - de l'Atlantique sud à l'Atlantique nord

le 25 mai 2013 ,avitaillement complété ,nous appareillons de Salvador de Bahia pour une navigation de près de 3400 miles jusqu'aux Açores ; nous atteindrons Horta dans 27 jours

de_Salvador_de_Bahia_aux_A_ores

quelques heures de moteur pour sortir de la baie de tous les saints et TI SOAZ profite d'une bonne brise pour filer ses 6 noeuds ,au près le long de la cote du Brésil . Un beau soleil favorise le retour rapide de l'amarinage de l'équipage                      

avr___juil_2013_nav_Atlantique_446avr___juil_2013_nav_Atlantique_447avr___juil_2013_nav_Atlantique_469

la lune rouge monte de l'horizon et nous éclairera tout au long de cette première nuit en mer,nous aidant très vite à reprendre nos rythmes de quarts compte tenu de l'importance du trafic des cargos

avr___juil_2013_nav_Atlantique_449avr___juil_2013_nav_Atlantique_485

les premiers jours nous longeons la cote du Brésil puis nous poursuivons notre cap au nord-est vers l'équateur en bénéficiant d'un alizé d'est ,au près bon plein - nous alternons des périodes de beau temps et des passages de grains tropicaux ,ce qui nous oblige à de fréquentes manoeuvres de voiles - nous mangeons le plus possible "en terrasse" avec vue sur la mer !!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_460avr___juil_2013_nav_Atlantique_461

compte tenu de l'allure de près nous sommes obligés de naviguer tous hublots fermés car quelques vagues vicieuses nous ont vite ramené à la sagesse ... il fait chaud ,plus de 30°C , surtout dans la cabine

avr___juil_2013_nav_Atlantique_450avr___juil_2013_nav_Atlantique_452

à l'approche de l'équateur,le soleil est violent et la chaleur "lourde",nous savourons l'ombre du bimini et la douche du soir avec sa séance de crème sont des moments de bonheur( heureusement que le désalinisateur travaille fidèlement)

avr___juil_2013_nav_Atlantique_453avr___juil_2013_nav_Atlantique_457

les yeux de Françoise sont irrités par le soleil et le vent ,soins attentifs et protection solaire sont de rigueur

le 8 ème jour de mer ( à 8h26 - TU -2 ) nous coupons pour la 2 ème fois l'équateur .... Cava Freixenet et petits canapés de rigueur pour fêter le retour dans l'hémisphère nord .... selon Françoise ,nous allons "redescendre" chez nous .....

avr___juil_2013_nav_Atlantique_463avr___juil_2013_nav_Atlantique_464avr___juil_2013_nav_Atlantique_459avr___juil_2013_nav_Atlantique_467

éole nous abandonne peu à peu car nous approchons de la zone de convergence inter tropicale ,autrement appelée "pot au noir"

la brise Nanni viendra à notre secours pendant près de 3 jours ( avec une intervention de changement des filtres gasoil en pleine nuit et réamorçage du moteur ... )

sur une mer d'huile ,le ciel se charge de nuages noirs inquiétants ... mais nous passerons entre les orages avec très peu de grains et sans vent

avr___juil_2013_nav_Atlantique_473avr___juil_2013_nav_Atlantique_478avr___juil_2013_nav_Atlantique_475avr___juil_2013_nav_Atlantique_472

le 11 ème jour ,cap au nord,la grande houle de sud-est se mêle à la houle du nord-est , un frémissement de vent nous fait espérer la venue de l'alizé du nord-est ...le 12ème jour , pour fêter la sortie du pot au noir ,un cortège de grains blancs nous bouscule avec des rafales à plus de 35 nd ;la température chute et un alizé musclé se met en place accompagné d'une mer formée

l'allure de près serré est inconfortable car nous devons lutter contre le vent et la mer ... cette "punition" ,comme l'appelle les concurrents du Vendée Globe ,va durer jusqu'aux Açores !!!!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_490avr___juil_2013_nav_Atlantique_506avr___juil_2013_nav_Atlantique_507avr___juil_2013_nav_Atlantique_508

les miles s'ajoutent aux miles , les jours s'enchainent et ne se ressemblent pas ; nous devons faire face aux difficultés de cette navigation inconfortable : rupture d'un support de l'éolienne qui oblige à un travail d'équilibriste pour réaliser un renfort,défaut d'aspiration de la cuvette wc car ,par suite de notre gite sur babord ,la prise d'eau est à l'air !!! fuite sur le flexible de douche .... l'état stable de la navigation ... c'est la panne !!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_494avr___juil_2013_nav_Atlantique_496

la grande navigation est une école de patience et de calme pour acquérir peu à peu une sérénité à toute épreuve ....

les déplacements se font avec 3 points d'appui et toutes les actions de la vie nécessitent une réflexion préalable avant de devenir des automatismes

avr___juil_2013_nav_Atlantique_512avr___juil_2013_nav_Atlantique_511avr___juil_2013_nav_Atlantique_528avr___juil_2013_nav_Atlantique_525avr___juil_2013_nav_Atlantique_530avr___juil_2013_nav_Atlantique_513

les vagues ne nous permettent pas souvent de manger à l'extérieur et ,la "tenue" à table n'est pas toujours très "catholique",en revanche ,une cuisine régulière et variée est la base du moral de l'équipage ainsi que la fournée de pain frais tous les 2 jours

avr___juil_2013_nav_Atlantique_516avr___juil_2013_nav_Atlantique_529

le 14 ème jour ,à mi parcours nous sommes à la latitude du Cap-vert et nous recoupons notre sillage de l'aller de notre tour du monde, en 2007

le 19 ème jour,le soleil crève enfin les nuages ,améliorant tout de suite le moral de l'équipage ,même si les conditions de navigation au près restent rudes ---- Françoise ,un jour de spleen réalisera même une magnifique housse de couette en pachwork !!!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_518avr___juil_2013_nav_Atlantique_523avr___juil_2013_nav_Atlantique_501avr___juil_2013_nav_Atlantique_533

le 14 juin , 21 ème jour de mer ,nous approchons de l'anticyclone des Açore qui est descendu très au sud de sa position d'équilibre , laissant passer au nord un cortège de grosses dépressions d'ouest qui se ruent sur l'Europe en apportant le mauvais temps

nous coupons la route des cargos reliant New-york à Gibraltar ,merci à la vigilance du radar qui aide efficacement nos quartsavr___juil_2013_nav_Atlantique_532avr___juil_2013_nav_Atlantique_534

nous sommes toujours au près dans des vents de nord-est mais nous sentons un fléchissement ...en fait ,l'anticyclone va remonter au nord au fur et à mesure de notre approche des Açores ,nous obligeant à faire un bord vers l'est pour nous recaler en prévision de l'inversion des vents - nous devrons même demander l'aide de Nanni pour les derniers jours

avr___juil_2013_nav_Atlantique_536avr___juil_2013_nav_Atlantique_535

plus qu'un jour de mer !le niveau des produits frais est au plus bas ,le moral et l'impatience de l'équipage sont au plus haut !!

il y eut un soir ,il y eut un matin ... et ce fut le dernier jour

avr___juil_2013_nav_Atlantique_537avr___juil_2013_nav_Atlantique_542

nous avons ressorti les pantalons et les pulls car la température est "descendue" à 27°C ...

au petit matin du 27 ème jour ,le jeudi 20 juin,le soleil se lève derrière le magestueux mont Pico ,à 8h nous sommes amarrés devant la capitainerie de la marina de Horta et nous n'en revenons pas d'avoir terminé toutes les opérations administratives en 1/2 h... nous réalisons que nous sommes de retour en Europe !!!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_550

à suivre ....

 

 

25 mai 2013

9/5 - escale à Salvador de Bahia

nous resterons à Salvador de Bahia du 21 au 25 mai

cette escale de 5 jours est bien courte ,mais notre route du retour est encore longue et nous sommes attendus aux Açores le 28 juin

en revanche elle sera dense pour découvrir cette magnifique ville très "Africaine" chaude en couleurs et en ambiance

avr___juil_2013_nav_Atlantique_358avr___juil_2013_nav_Atlantique_359

dans la ville basse ,le Mercado Novelo nous permettra de trouver des petits cadeaux pour nos proches : chapeaux ,bracelets ,Havaianas ,broderies ,peintures etc

avr___juil_2013_nav_Atlantique_363avr___juil_2013_nav_Atlantique_355avr___juil_2013_nav_Atlantique_356avr___juil_2013_nav_Atlantique_357

nous nous "équipons local" pour être à la hauteur de l'ambiance ....

pour visiter la ville haute ,nous empruntons le très populaire elevador Lacerda qui permet d'accéder à la placa municipal, nous entrons dans le quartier Pelourinho :c'est là que se concentre toute la ferveur populaire de Salvador de Bahia

avr___juil_2013_nav_Atlantique_347avr___juil_2013_nav_Atlantique_373avr___juil_2013_nav_Atlantique_368avr___juil_2013_nav_Atlantique_371

visite de l'igreja Secular de Sao Francisco ,architecture baroque Brésilien du 18 ème siècle

avr___juil_2013_nav_Atlantique_385avr___juil_2013_nav_Atlantique_391avr___juil_2013_nav_Atlantique_387

splendeur des panneaux d'Azuleros dans le cloitre

avr___juil_2013_nav_Atlantique_388avr___juil_2013_nav_Atlantique_389avr___juil_2013_nav_Atlantique_390avr___juil_2013_nav_Atlantique_396avr___juil_2013_nav_Atlantique_402avr___juil_2013_nav_Atlantique_400avr___juil_2013_nav_Atlantique_399

Associaçao de Capoeira Mestre Bimba ....nous avons enfin trouvé cette école renommée ou nous avons pu acheter une tenue pour notre petit fils Leopold - nous découvrons cette gymnastique guerrière des esclaves magnifiquement réglée faisant croire à une danse

avr___juil_2013_nav_Atlantique_419avr___juil_2013_nav_Atlantique_424avr___juil_2013_nav_Atlantique_420

les écoles de danse se cachent dans des arrières cours

avr___juil_2013_nav_Atlantique_381avr___juil_2013_nav_Atlantique_416avr___juil_2013_nav_Atlantique_383

au détour des ruelles de la ville haute ,nous découvrons des Bahianaises en tenue traditionnelle avec leurs énormes jupons avr___juil_2013_nav_Atlantique_370avr___juil_2013_nav_Atlantique_426

nous nous enfonçons dans une ruelle du quartier Largo Pelourinho ,coeur triangulaire de la vieille ville et nous découvrons les magnifiques et harmonieux alignements des Sobrados aux tons pastels ou vivaient les riches propriétaires du sucre

avr___juil_2013_nav_Atlantique_427avr___juil_2013_nav_Atlantique_428avr___juil_2013_nav_Atlantique_429avr___juil_2013_nav_Atlantique_405

Igreja NS do Rosario dos Prestos : cette église étonnante mérite le détour ,elle a été construite par les esclaves eux mêmes ,le soir après leur travail ,pour eux ,tous les saints sont noirs .....

avr___juil_2013_nav_Atlantique_432avr___juil_2013_nav_Atlantique_436avr___juil_2013_nav_Atlantique_433avr___juil_2013_nav_Atlantique_435

comment raconter la chaleur des rencontres malgré la barrière de la langue ,la fatigue du pietinement dans ces ruelles en pente ,ces petits restaurants ou l'on mange cote à cote l'assiette choisie que l'on paye au kilo ....

avr___juil_2013_nav_Atlantique_439

avr___juil_2013_nav_Atlantique_417avr___juil_2013_nav_Atlantique_430

avant de quitter Salvador de Bahia et le Brésil ,nous ne résisterons pas au plaisir de nous "couler" dans leurs habits traditionnels

avr___juil_2013_nav_Atlantique_440avr___juil_2013_nav_Atlantique_442

avr___juil_2013_nav_Atlantique_448

le 25 mai au matin ,nous larguons les amarres

à suivre ....

 

 

 

 

 

 

21 mai 2013

9/4 - de Rio de Janeiro à Salvador de Bahia

13 mai 2013 départ de Rio de Janeiro

à 10h ,toutes formalités administratives terminées,nous appareillons pour 9 jours de mer vers Salvador de Bahia ,à près de 1000 miles dans le nord-est

de_Rio_de_Janeiro___Salvador_de_Bahiaavr___juil_2013_nav_Atlantique_329

dès la sortie de la baie nous rencontrons les premières plateformes pétrolières qui bordent la cote du Brésil

nous sommes au près serré sur un grand bord vers l'est ;pendant les 3 premiers jours ,ce sera "double route ,double peine" pour gagner difficilement vers notre direction qui se trouve en plein dans le vent du nord !!!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_328avr___juil_2013_nav_Atlantique_334avr___juil_2013_nav_Atlantique_497avr___juil_2013_nav_Atlantique_331

nous retrouvons vite notre rythme de haute mer ,les quarts sont vigilants dans cette zone très fréquentée par les pécheurs ,les cargos et les très nombreuses zones pétrolières

le 4 ème jour une grosse dépression passe dans notre nord avec son cortège de grains tropicaux ,de vent avec rafales à 45 nd et mer croisée....mais la direction du vent change et passe au sud-est ,ce qui nous permet de faire un cap direct sur Salvador de Bahia et de sortir  enfin nos grandes "ailes papillon" - TI SOAZ adore ( nous aussi) et tire ses pointes à 11 nd 

le soleil montre enfin le bout de son nez et sa douce chaleur réchauffe nos corps et nos coeurs

 avr___juil_2013_nav_Atlantique_335avr___juil_2013_nav_Atlantique_337avr___juil_2013_nav_Atlantique_339avr___juil_2013_nav_Atlantique_338

le 20 mai , 8 ème jour de mer ,en approchant de notre but nous devons freiner les ardeurs de notre fidèle coursier afin de ne pas arriver de nuit

il ne nous restera qu'un tout petit triangle de génois ( notre slip Brésilien) pour arriver au petit jour dans la marina de Salvador de Bahia ,le terminal Nautico

au petit matin du 21 ,à l'approche du ponton,la commande de l'inverseur moteur ne répond plus et nous terminons de justesse notre amarrage à couple d'un voilier -( nous trouverons heureusement un cable Maxflex de 4.30 m pour réparer très vite cette panne qui aurait pu être plus grave !!! )

avr___juil_2013_nav_Atlantique_336avr___juil_2013_nav_Atlantique_341avr___juil_2013_nav_Atlantique_342

le Terminal Nautico n'a plus qu'un seul ponton , l'autre à coulé récemment et il ne reste plus que les pieux visibles à marée basse

ce ponton est bien branlant et l'amarrage précaire les jours de gros ressac ,il convient de mettre des amortisseurs ( pneus ou ressorts) en revanche l'accueil de la capitainerie est sympa et précis ,de plus en Français !!

les démarches administratives sont faciles et rapides ,Police fédérale au dock 9 et capitania dos portos dans le site de l'armada sur le port ( ne pas oublier de mettre un pantalon car les shorts ne sont pas admis !!! )

avr___juil_2013_nav_Atlantique_365avr___juil_2013_nav_Atlantique_360avr___juil_2013_nav_Atlantique_362avr___juil_2013_nav_Atlantique_345

nous profiterons de l'escale pour rencontrer enfin des équipages Français  :

Antoine,Sophie et leur petit Tiswann qui attendent un moteur de remplacement pour leur voilier Belouna

Andrée et Christian sur leur catamaran Kif Kif construit dans la baie de tous les saints etqui termine son tour du monde

Caroline et Frédéric accompagnés de leurs 2 filles Océane et Jade sur leur voilier Tahaa

et le sympatique voilier sud Africain Libertad ,et son équipage Terry et Silke Carstensen

depuis notre départ d'Uruguay ,nous étions en manque de rencontre de voiliers

l'escale sera courte mais bien remplie ....à suivre !! 

 

12 mai 2013

9/3 - Escale à RIO de JANEIRO

du 7 au 12 mai ,escale plaisir et détente à RIO de JANEIRO 

avr___juil_2013_nav_Atlantique_198

dès le 8 ,nous avons rendez vous à 8h30 avec notre guide , Mariza (mariée à un Français ),elle va pendant plusieurs jours nous faire découvrir les merveilles de cette gigantesque métropole

avr___juil_2013_nav_Atlantique_101avr___juil_2013_nav_Atlantique_100avr___juil_2013_nav_Atlantique_110

nous commençons notre visite par la première église de Rio ,le couvent des Bénédictins ,nous découvrons le baroque Espagnol et ses sculptures surchargées d'or

nous cheminerons pendant 7h dans les dédales du centre ,au pied d'immeubles de toutes tailles et de toutes architectures qui s'entremèlent dans un "fouillis bigarré" sans véritable plan d'urbanisme

avr___juil_2013_nav_Atlantique_116avr___juil_2013_nav_Atlantique_123avr___juil_2013_nav_Atlantique_131

quelque rares belles façades sont conservées ,surmontées d'immeubles de grande hauteur modernes !!! cette ville "jeune" se reconstruit sur elle même en permanence

avr___juil_2013_nav_Atlantique_132avr___juil_2013_nav_Atlantique_135avr___juil_2013_nav_Atlantique_144avr___juil_2013_nav_Atlantique_158

repos à la Confeiteria Colombo dans le quartier des affaires ,l'activitée trépidante de cette foule bigarée déborde de vie

avr___juil_2013_nav_Atlantique_147avr___juil_2013_nav_Atlantique_151avr___juil_2013_nav_Atlantique_148

le coeur de Brésilienne indienne de Mariza bat dans ses douces paroles et la sympathie des échanges s'écoule au milieu des explications touristiques et historiques

avr___juil_2013_nav_Atlantique_154avr___juil_2013_nav_Atlantique_155

nous découvrons la cathédrale métropolitana ,gigantesque construction Maya au coeur de cette métropole ;le contraste de la fraicheur de l'intérieur et de la douce lumière des vitraux est saisissant

avr___juil_2013_nav_Atlantique_163avr___juil_2013_nav_Atlantique_175avr___juil_2013_nav_Atlantique_166

l'évolution de l'architecture "religieuse" est assez étonnante .....

avr___juil_2013_nav_Atlantique_141avr___juil_2013_nav_Atlantique_118avr___juil_2013_nav_Atlantique_120

le soir ,Mariza et son mari Daniel nous invitent dans leur bel appartement de Praia de Flamengo ;face à la baie de Rio et au pain de sucre ,nous savourons un foie gras des landes ,arrosé de Gewustraminer ... les langues se délient et ,le monde étant très petit ....les 2 soeurs de Daniel sont religieuses "Trinitaires",de la rue La Bruyère et rue des Plantes  ,école de primaire et secondaire de Françoise .....

le 9 mai ,visite du Corcovado

d'un bon pied matinal nous quittons la marina Gloria pour rejoindre le funiculaire qui monte jusqu'au Corcovado - la gigantesque statue du Christ rédempteur domine Rio de Janeiro du haut de ses 704 m . La sculpture mesure 30 m de haut ,chacune des mains mesure 3.20 m - la vue sur la baie de Rio et sur les plages mythiques est inoubliable

  avr___juil_2013_nav_Atlantique_188avr___juil_2013_nav_Atlantique_177avr___juil_2013_nav_Atlantique_195 avr___juil_2013_nav_Atlantique_198avr___juil_2013_nav_Atlantique_193

Nous voulons fouler le sable des plages magnifiques de Ipanema et Copacabana ...les rouleaux impressionnants interdissent malheureusement toute baignade ,mais le spectacle est sur le sable !!!

avr___juil_2013_nav_Atlantique_224avr___juil_2013_nav_Atlantique_221avr___juil_2013_nav_Atlantique_225avr___juil_2013_nav_Atlantique_233

retour au bateau pour remplacer le vi du mulet cassé dans le coup de vent - nous ne serons pas trop de deux pour assurer la pose et l'ajustage de la nouvelle pièce de liaison entre la bôme et le mat

avr___juil_2013_nav_Atlantique_183avr___juil_2013_nav_Atlantique_185

le soir nous retrouvons Mariza et Daniel pour assister à un spectacle de danses ,chants et musiques de toutes les régions du Brésil - cette soirée est une première à l'intention des professionnels du tourisme de Rio2013_05_09_222013_05_09_22

la fièvre monte jusqu'à l'apothéose d'un carnaval endiablé qui enflamme la salle entière ,nous nous laissons entrainer par les danseuses et les danseurs déchainés ....

10 mai - RIO de Janeiro n'aura bientot plus de secret pour nous ....montée au Pao de Açucar

avr___juil_2013_nav_Atlantique_239avr___juil_2013_nav_Atlantique_240avr___juil_2013_nav_Atlantique_241avr___juil_2013_nav_Atlantique_251avr___juil_2013_nav_Atlantique_249avr___juil_2013_nav_Atlantique_259avr___juil_2013_nav_Atlantique_257

la vue du sommet du pain de sucre est grandiose sur les plages et la baie de Rio - nous admirons les vols planés des Frégates et des rapaces

ce soir ,nos amis Franco-Brésiliens viennent manger à bord ( Mariza ,Daniel et leur fils Alain ) et demain nous avons prévu une visite découverte du Parque national da Tijuca

 avr___juil_2013_nav_Atlantique_268avr___juil_2013_nav_Atlantique_276

dans le quartier Teresa nous visitons la maison Lauraidana ,grande bourgeoise du 19 ème ouvrant sa maison ( maintenant en ruine)pour de grands bals et des fêtes de la musique

avr___juil_2013_nav_Atlantique_272avr___juil_2013_nav_Atlantique_274

les Favelas sont une composante de l'urbanisme de Rio de Janeiro - peu à peu pacifiées ,elles font l'objet de gros travaux d'aménagement pour les intégrer dans le tissus urbain " civilisé" 

avr___juil_2013_nav_Atlantique_280avr___juil_2013_nav_Atlantique_286

le Parque National da Tijuca ,à la végétation luxuriante ,situé sur les hauteurs de Rio de Janeiro ,considéré comme la plus grande forêt urbaine du monde

avr___juil_2013_nav_Atlantique_304avr___juil_2013_nav_Atlantique_312avr___juil_2013_nav_Atlantique_308avr___juil_2013_nav_Atlantique_299

avr___juil_2013_nav_Atlantique_310avr___juil_2013_nav_Atlantique_317

après cette belle journée de détente et de fraicheur sur les hauteur de la grande métropole ,nous redescendons par Sao Conrado ,quartier très chic ,réservé aux riches Brésiliens ,royaume des plaisirs de la vie , de la plage , des ailes volantes et autres parapentes .....

 

 

 

 

avr___juil_2013_nav_Atlantique_320avr___juil_2013_nav_Atlantique_319avr___juil_2013_nav_Atlantique_326

Dimanche 12 mai , notre dernier jour à Rio , nos amis ne peuvent résister à nous faire partager une spécialité locale très prisée , le restaurant Porcao sur la baie avec vue sur le pain de sucre ,viande à la broche à volonté ... nos estomacs ne résistent pas à tant de douceurs !!!

2013_05_11_132013_05_12_11

après une escale de rêve de 6 jours ,nous quittons Rio de Janeiro demain matin avec plein de souvenirs et d'amitié pour la famille Bonnetier qui nous a si bien accueilli tout au long de notre séjour

à suivre ....

07 mai 2013

9/2 -de Piriapolis à Rio de Janeiro

le 28 avril à 9h ,nous larguons enfin les amarres pour une navigation de plus de 1000 miles vers Rio de Janeiro que nous atteindrons dans 10 jours

de_Piriapolis___Rio_de_Janeiro

avr___juil_2013_nav_Atlantique_025avr___juil_2013_nav_Atlantique_028

pour la sortie du Rio de la Plata ,l'équipage s'amarine et s'équipe car les grains se succèdent et l'ambiance est plutot fraiche

le soleil ne nous a fait qu'un petit clin d'oeil

nous prendrons nos premiers quarts avec de plus en plus de "couches" sur le dos!!

première nuit de veille vigilante car de nombreux cargos se croisent à l'embouchure du Rio de la Plata

compte tenu de l'importance du trafic maritime tout au long de notre navigation ,notre organisation des quarts sera rigoureuse ,alternée toutes les 2 h avec radar en veille sur un cercle de 12 miles et une zone d'alarme de 3 miles

avr___juil_2013_nav_Atlantique_033

avr___juil_2013_nav_Atlantique_035

dès le début ,nous reprenons les "bonnes habitudes" de sécurité ,harnais capelé sur ligne de vie lorsque nous sommes à l'extérieur

la belle lune "chaleureuse" nous a accompagnée cette première nuit ,repoussant ainsi les rigueurs de la fraicheur

 

 

avr___juil_2013_nav_Atlantique_044avr___juil_2013_nav_Atlantique_045la vie à bord s'organise

Françoise ,(en habit d'ève,hors photo ... )se laisse chatouiller par les premiers rayons de soleil

1 er déjeuner "en terrasse" avec vue sur la mer à 360°

les conditions de près "bon plein" nous obligent à un long bord vers l'est avant de pouvoir mettre le cap au nord 

 

avr___juil_2013_nav_Atlantique_039avr___juil_2013_nav_Atlantique_041avr___juil_2013_nav_Atlantique_040

travaux de couture à bord ,Jean-pierre s'occupe du cagniard qui n'avait pas résisté dans les 50 èmes et Françoise pose une pièce sur un fond de pantalon qui était fatigué par les longues heures de "navigation"

peu à peu la température monte et l'équipage procède à l'effeuillage des couches de vêtementsavr___juil_2013_nav_Atlantique_063avr___juil_2013_nav_Atlantique_053

 

 

 

 

 

 

les nuits et les jours s'enchainent

après les premiers jours de près assez pénibles ,nous touchons enfin un bon vent portant qui permet de bien avancer sans gite excessive ,ce qui facilite les manoeuvres et renforce le moral de l'équipage

la douche du soir et le "crémage" des corps sont nécessaires pour calmer les ardeurs du soleil

avr___juil_2013_nav_Atlantique_057avr___juil_2013_nav_Atlantique_052avr___juil_2013_nav_Atlantique_059

la 9 ème nuit sera très dure ,un violent coup de vent de sud-est ( Carpintero) se déchaine pendant plus de 5 h

 nous avons droit aux conditions dignes du cap Horn : rafales à 60 nd ,mer forte et croisée , déluge de pluie

 nous sommes sous voilure réduite à 3 ris une déferlante"vicieusavr___juil_2013_nav_Atlantique_047e" provoque un empannage brutal et le vi du mulet casse( pièce de liaison entre la bôme et le mat)

gymnastique acrobatique du capitaine pour abattre la grand voile et réaliser une liaison de fortune sur la bome

nous poursuivons notre route avec un génois de la taille d'un "slip Brésilien"

avr___juil_2013_nav_Atlantique_066avr___juil_2013_nav_Atlantique_186

avr___juil_2013_nav_Atlantique_070

avr___juil_2013_nav_Atlantique_071

le beau temps reviendra très vite après ce brutal coup de vent et nous terminerons  nos dernières 24 h à petite vitesse pour arriver en baie de Rio de Janeiro le 10 ème jour au petit matin

nous sommes accueillis par une multitude de paille en queue et de Frégates qui planent autour de TI SOAZ

 

avr___juil_2013_nav_Atlantique_078avr___juil_2013_nav_Atlantique_082avr___juil_2013_nav_Atlantique_090avr___juil_2013_nav_Atlantique_094

avr___juil_2013_nav_Atlantique_083avr___juil_2013_nav_Atlantique_084

entrée magestueuse dans cette baie mythique ,entre le Corcovado et le pain de sucre ,nous sommes impressionnés par la grandeur de cette magnifique métropole

à 8h30 nous nous amarrons à la marina Gloria située en coeur de ville

à peine arrivés nous partons en taxi pour effectuer les opérations administratives : Police fédérale , douane et autorité portuaire .....

contrairement à toutes les prévisions du tam tam ponton ,nous sommes de retour au bateau à 14h ,toutes opérations terminées !!!

une bonne nuit bien méritée et ....à nous Rio de Janeiro ....

à suivre !!!